Thème : « Le défi de l’entrepreneuriat au Bénin  »
Date : : Samedi 30 novembre 2019 
Lieu : Chant d’Oiseau, Cotonou

1. Argumentaire

Le travail considéré à juste titre comme « clé de la question sociale »1  trouve un particulier terrain d’éclosion dans l’entrepreneuriat. Et l’entrepreneuriat est l’un des modes structurés de transformer des problèmes ou des opportunités en de meilleures réponses aux besoins d’une société. En général, l’on remarque ces dernières années que le souci du gain porte plus d’un à rechercher l’auto-emploi ou l’entrepreneuriat comme une panacée à la situation du manque d’emploi. Si l’entrepreneuriat demeure une des clés pour résoudre la question du sous-emploi ou du manque d’emploi, il urge de bien penser les motivations et les conditions crédibles pour un entrepreneuriat qui tienne. N’est pas entrepreneur de façon soutenable qui veut, mais qui en adopte l’éthique. 
Le tremplin pour l’entrepreneuriat est, contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’ouverture sur les autres. C’est dans la mesure où l’on pense et trouve solution à une question ou une nécessité sociale que le mode de résolution répond de façon organisée par un système qu’est l’entreprise. Aussi, les valeurs de ponctualité, d’honnêteté, de fiabilité, de qualité et le soin que l’on prend de ce que l’on propose comme service par l’entreprise, lui confèrent stabilité et durabilité.  
A l’heure de réfléchir sur comment promouvoir l’entrepreneuriat au Bénin, il importe de situer les fondamentaux de l’entrepreneuriat dans l’esprit des jeunes, bien nombreux aujourd’hui à souhaiter répondre à leurs nécessités vitales en recourant à l’entrepreneuriat. Aller à l’assaut de ce domaine de la vie de travail exige aussi la préparation nécessaire. En prenons-nous les dispositions par la formation donnée dans les diverses écoles de notre pays ? Quelles sont les situations positives que nous mettons à notre actif pour une réelle floraison de l’entrepreneuriat au Bénin ? Telle est la question de fond qui nous occupera dans ce symposium.  
Nous prendrons le temps de voir les fondamentaux pour l’éclosion de l’esprit entrepreneurial. Nous partirons ensuite de l’état des lieux de la situation de l’entrepreneuriat pour voir comment le promouvoir au mieux. Et enfin, nous nous appuierons sur les expériences entrepreneuriales de quelques acteurs pour offrir des perspectives pratiques aux jeunes et à toute personne désireuse de se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. 

2.La thématique pour le symposium annuel de 2019

Deux communications et un panel nous permettront d’approfondir notre réflexion sur la question. 

Communication 1 : Les fondamentaux pour l’éclosion de l’esprit entrepreneurial

Axes de recherche proposés : S’interroger sur les fondamentaux de l’esprit entrepreneurial chez nous, c’est partir de la prise en compte du caractère déterminant du contenu de l’éducation. Ce contenu manifeste sa pertinence dans sa capacité à orienter les générations montantes dans la prise en charge réelle de la vie, par des conditions décentes d’humanité dans tous les domaines. Cette éducation est aussi éveil de nos sensibilités à ne pas rester indifférents devant des situations qui exigent notre engagement.L’entrepreneuriat, quant à lui, requerra par-delà des compétences certaines cultivées par l’éducation, des valeurs humaines et donc une éthique de vie où la ponctualité, la capacité de compassion, l’endurance, la prudence et l’audace sont mises en œuvre. En somme, il s’agit des qualités que l’expérience entrepreneuriale suggère et dont notre jeunesse peut faire un trésor au service de la préparation à la vie de travail.  

Communication 2 : La situation de l’entrepreneuriat au Bénin : Etat des lieux et perspectives 

Axes de recherche proposés :L’esprit de l’entrepreneuriat, nous l’avons vu dans la première communication, se forge par la sensibilité aux situations dans la culture du meilleur de sa compétence. Chaque fois que nous voyons célébrer un label ou une entreprise ayant duré dans le temps, c’est le signe que l’on s’est donné de la discipline et que l’on s’est moulé dans l’effort et la clairvoyance dans la gestion. On comprend aussi que l’art développé est accueilli dans un contexte favorable. Dans ce sens, quel lucide état des lieux la situation de l’entreprise béninoise présente-t-elle ? Qu’inspire cet état des lieux comme perspectives pour une meilleure prise en main de la situation de l’entreprise au Bénin ? 


Panel : Le jeune et l’entrepreneuriat : des idées reçues à la culture  entrepreneuriale, les pas à faire

Axes de recherche proposés : Le fait que l’université déverse un certain nombre d’étudiants diplômés sur le marché de l’emploi chaque année a souvent fait penser à l’auto-emploi, à l’entrepreneuriat comme panacée à la situation du sous-emploi ou du chômage chez nous. Mais il convient de faire attention dans ce mode de penser car, être diplômé n’est pas nécessairement synonyme d’avoir l’expérience entrepreneuriale. Ce panel a alors pour but de nous engager, en tant que jeunesse, dans une lucide considération de la réalité de l’entrepreneuriat. Il nous aidera à ménager nos montures pour savoir aller loin dans nos nécessités d’entreprendre. Il nous aidera à ne pas nous façonner des chimères quand l’on parle de l’entrepreneuriat. En vérité, celui qui n’a pas su être un bon collaborateur d’un maître ne saurait pas en général être un bon maître en son temps. Mieux, il voudrait nous outiller dans la construction progressive de la structure mentale et de la confiance nécessaire pour la mise en place d’une authentique culture entrepreneuriale dont chaque réalité humaine est grosse. Trois acteurs du milieu entrepreneurial nous instruiront, partant de leurs expériences et de comment ils les capitalisent pour les générations futures.  

Pour approfondir les recherches sur ce symposium, voir les fichiers ci-dessous : 

1. Programme
2. Mot d’accueil du Directeur de l’IAJP/CO
3. Mot du DAC MPMEPE
4. Discours d’ouverture
5.Rapport général des travaux
6.Communication 1 : Les fondamentaux pour l’éclosion de l’esprit entrepreneurial (Par Monsieur Charlemagne d’ALMEIDA, Economiste-Financier)
7.Communication 2 : La situation de l’entrepreneuriat au Bénin : Etat des lieux et perspectives (Par Monsieur Antonin DOSSOU, Statisticien Economiste)
8.Panéliste 1 : « Le jeune et l’entrepreneuriat : des idées reçues à la culture entrepreneuriale, les pas à faire ». (Par M. Valentin AGON, DG API Bénin International Sarl)
9. Panéliste 2 : « Le jeune et l’entrepreneuriat : des idées reçues à la culture entrepreneuriale, les pas à faire ». (Par Mme Dorcas CODJIA TOGBENON, Directrice Lumière Communication)
10. Panéliste 3 : « Le jeune et l’entrepreneuriat : des idées reçues à la culture entrepreneuriale, les pas à faire ». (Par M. Bruno GNIDEHOUE, Promoteur du Centre Label Bénin)

1-  JEAN-PAUL II, Lettre encyclique Laborem Exercens, n°3 § 2 : AAS 73 (1981), 584.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici